Plage 37 : Histoires d’oiseaux

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

/ écoutez j’ai vu d’tyé un jour à Cormolain / j’avais co jamais vu cha / un dyé / un geai enfin / un dyé / oui un dyé / il avait rapé un p’tit  ouésé vivant / il l’tenait sous sa patte comme cha sus eune branque dé poumier / i l’a dépouoilli comme cha / hein / j’l’érais pas cru si j’l’avais pas vu / il a rapé l’petit ouésé / i l’tenait sous sa patte comme cha / ch’est carnivore itou un dyé / cha mouojut tout / cha mouojut les p’tits ouésiax / cha  moujut tout cha / i l’tenait sous sa patte comme cha / et pu d’aveuc san bec allez / i l’a pleumé comme cha et pi i l’a mougi / ah l’fi d’garce / j’l’érais bié tué su salaud-là / mais j’en avais un dyé chez nous aut’fais / oui / j’en ai-z-eu un / ah ben vous allez rigoler tenez / ah oui / bon / j’étais à la vieule moaison qué j’vos ai dit / là-bas dans les pièches de Saon / à Picaud / j’m’en venais traire tcheu Bernard / j’étais arrivée / y avait d’gros rètes-là / vous l’z avez connus les gros rètes /bon / j’venais à travers les pièches là / j’étais arrivée  ès rètes / j’entends Charlotte / Charlotte / j’disais  nom dé gousse tyi qui m’ n’crie comme cha / j’m’en r’vas tcheu nous / j’arrive à chent mètres / héla j’dis fi d’garce / ch’est l’fi d’putain d’dyé qui m’crie / ah mais ch’est la vérité / mais un dyé / mais cha cause comme eune personne / Charlotte / Charlotte /j’disais ch’est Picaud qui m’crie / bon / j’m’en r’vas j’dis ch’est le fi d’garce dé dyé qui m’crie / et pu l’matin / tous les matins  en rarrivant d’traire / j’ souégnais les poules bien entendu / et pu y avait un tchien qui s’appelait Parisien tcheu nous / oui / alors j’disais p’tit p’tit p’tit parisien minot / el dyé disait cha / l’matin j’rarrivais d’traire / du moment qu’i véyait que j’prenais man tablier / p’tit p’tit parisien minot vi t’en / [rire] / vous n’saviez pas / ah mais ch’est vrai Monsieur Boissel / Picaud i vint un coup / trachi des poulains qu’étaient dans la pièche / dans les fossiax doubles / mais les poulains étaient jusqu’à là-bas à l’aut’ bout d’ la pièche / sitôt qu’i véyait Picaud qui guettait / l’dyé i disait rien / sitôt que Picaud avait l’dos tourné / hin hin hin / comme un vrai poulain / fi d’garce jé m’demande / ah mais j’vous dis la vérité Monsieur Boissel / je me demande où qu’ch’est qu’i sont ces fi d’garce dé poulains là / i trachiait dans les fossiax / sitôt qué l’dyé l’véyait passer / hin hin hin / et pu les poulains étaient à l’aut’bout d’la pièche là-bas / mais ch’était li qui faisait cha l’dyé / ch’est vrai / i causait bien / j’y  ai z’eu r’gret / ch’est ma file qui l’a tué / è y a pilé su l’dos / pasqué / dans la moaison / et pu / il avait arrivé à ouvri la cache / mais i n’avaient peu du dyé /pasque  i faisait comme un picot / i s’mettait broum les ailes qui s’trainaient à terre comme cha / les gamins n’avaient peu / il avaient ouvert la cache / l’dyé i saute su la tête à la gamène  / el a eu pou / è fait un écart è li pile su l’dos / il’tait pas mort mais il’tait estropié / il a mouru  après / oui / j’disais toujours qui j’en retrouvérais un / no n’en trouve pas d’dyé comme no veut / j’l’élèverais / j’y apprendrais à causer / [qu’est ce qu’i disait core] / tout cha / parisien  minot / i disait tout tout tout / quand qu’i véyait  qu’no z allait s’mettre à faire d’la fricachie su l’fourneau / i criait mon vieux / i djeulait / i criait / et pi i montait su la table pour avé du chuque / [tyi qu’ ça mange] / mais cha mangeait d’la viande / ah mais oui / cha  mange de la viande / ch’est sale / faut les laver souvent / je l’lavais / un bain / comme un gamin / oui / dans d’iau tiède / jé  l’lavais comme cha / et pi jé l’mettais à s’tyer près du poële / il ’tait  pas biau quand il ‘tait lavé / mais  / y en avait un / stilà  il est mort comme cha  / j’en avais rélevé iun à la ferme la / i voulait pas vé man bonhomme / i voulait pas l’vè / y avait rien à faire / ch’est  man bonhomme qui l’a tué / alors / mé / i c’menchait à causer / Charlotte / cha commenche à causer comme cha cha sait pas biaucoup hein / cha s’efforche cha fait des grosses gorges mon vieux / rrr / charr…lotte / no cause comme cha en li donnant à mangier / quand no li donne à  mougier quand i sont pétiots / et  pu quand il’entendent dé tyé i l’disent / i l’disent après / si vous yi foutez des sottises ch’est pas longtemps à apprendre cha / et bien stilà / no li donnait à mougier i disait rien / à Roger n’tout / mais à man bonhomme / i pouvait pas l’vè / sitôt qu’il appreuchait d’la cache / i li foutait des coups d’bec su les mouains partout / i m’dit à tyèque bon coup jé l’tuerai tan dyè / j’veux  pas qu’t’y foutes les pattes / mais un bon coup / je sais  pas / il a voulu aller  yi donner quèque chose dans la cache / i y a minchi la mouain / ah  il a foutu un coup d’pied dans la cache / il a enveyé l’dyé / j’y ai z eu régret itou / j’en ai pas rélevé après / oui / su la mouain i y avait arraché l’morcé comme cha / avec l’bec / cha à l’bec eune fiée fort vous savez / comme un oiseau de proie / oui / et ben i y avait arraché l’dessus d’la mouain / en rarrivant / i m’dit / dyette ton dyé  il est étrâlé ileu  / [rire] / il avait foutu un coup d’pied dans la cache / mais c’est mauvais sté bête là / mais pour mé i y avait fait quièque tour / pour qu’i y en en veule comme cha / [ça c’est une histoire marrante, je ferai écouter ça à mes élèves] / oui / [mais comment vous faites pour les faire parler] / mais i causent tout seul / cha vient tout seul / comme un perroquet / oui / écoutez / j’étais à traire dans l’pré du Breuil / non pas dans l’pré du Breuil dans l’pré d’Nouel / au long d’vot’ pièche / au long d’vot’ pétit chemin là / un matin j’disais / pasque y avait Léon Marie / qu’était là pas loin / qui demeurait pas loin / et pour mé l’dyé avait entendu crier Léon / Léon / Léon / tyi qui fait cha / ch’était un dyé dans eune pièche / dans un arbre / [un geai sauvage] / oui / pasque j’cré  pas  qu’cha âlle bié  loin sté bête  la / cha reste toujours dans le  même parage comprenez-vous / alors il avait entendu crier Léon / Léon / Léon / j’ disais mais tyi qui crie Léon / ch’était l’dyé il ‘tait dans l’abre / cha cause comme un homme / [c’était pas au père Tollemer] / non / Léon ch’était  Léon Marie / eh oui / i criait comme cha / cha cause comme eune personne / aussi bien comme un perroquet / [et le truc des poulains / comment qu’il apprend] / pasque les poulains i faisaient cha / dans la pièche i s’mettaient à jouer et pi à faire  hin hin hin / alors il en faisait autant / su coup là / mais j’pensais pas qu’ch’était l’dyé qui faisait cha /  i m’dit deit y avé un fi d’putain d’dyé / i m’a fait trachier les poulains pendant j’sais pas combien d’temps / sitôt qu’i m’véyait i disait rien / sitôt qu’il avait l’dos tourné i s’mettait à ranni / comme un poulain / [c’était l’vôtre ] / oui / [il ‘tait en liberté] / non / il ’ tait dans une cache auprès d’la porte / dérors / oui là-bas / ès herbages dé Saon là-bas / ah mais ch’est amusant / ah mais j’ai toujours dit à man garçon tu dévrais bien m’en retrouver iun un dyé / pour qué j’y apprenne à causer / [c’est pas facile à trouver] / ch’est pas facile à trouver / cha fait souvent san nid dans les pommiers / faut pas prendre un dyé qui va dans l’liéru no l’élève pas / dans l’liéru vous savez bien / oui / [pourquoi] / ah je n’sais pas / no peut pas n’élever qui partent de dans l’liéru / l’dyé qu’est / un nid dans un poummier ou dans un abre cha va / dans un liéru cha lève pas / j’sais pas tyé qu’est l’effet . [si j’en trouve un j’vous l’donnerai] / ah oui / si vous trouvez un nid / seulement / dites lé / [comment qu’i sont les nids de geais] / ch’est feignant ch’est feignant / [comme les nids d’pies] / héla ch’est bié  pu pétiot qu’cha / ch’est grand commé rien / sept huit dix branques / dans un poummier ou dans un abre / dans un uorme ou dans n’importe tyi comme cha / des petites branches dé n’importe tyi / des petites branches d’uorme sèques qu’i trouvent / [comme les pigeons] / un petit brin pu fort que l’pigeon mais guère dé pus / [on n’en trouve plus tellement des geais]  j’sais pas / y en avait un nid s’t année /quièque part / pasqué j’veyai l’dyé qu’était su la route qui trachiait / j’dis à Roger y a un nid d’dyé laomont / dans la pièche à Saquet j’vé / dans les pommiers / [la pièce, la Moinerie la grande Moinerie] / oui / en descendant  la côte là / j’vé qu’i y en avait iun là dedans / mais j’y ai pas été vé / faut les  prendre quand i sont un petit brin pleumé / pas d’trop / j’ai élevé des ouesiax j’ai élevé des comment / des bouvreuls tout cha / des bouvreuils ch’est joli itout / des bouvreuls / cha cause  pas / i causait stila un brin / pas biaucoup / il ’tait attaquié / i disait / ti mignon / ti mignon / tous les matins j’passais à côté / j’m’approchais  ma tête comme cha / au long d’la cache / pour li faire / des petites caresses / malheureuse pétite bête / i m’ disait / ti mignon ti mignon / avec san petit  bec / i m’ faisait un mi à la joe / ah mais / mé j’vous dis  j’aime les bêtes y a rien à faire / [ça s’amignonne ça] / mais oui / p’tit mignon p’tit mignon / ch’est gentil /quand no sait siffler / no leu z apprend à siffler / mais mè je sais pas siffler hein / y a rien à faire / j’sais pas siffler / mais y en a qui sifflent des romances / y en a qui sifflent des romances / ah oui / mais mè je sais pas siffler mè  / [des bouvreuils] / oui / i sifflent des romances / oui / ch’est défendu maintenant de dénichier des nids d’bouvreuls / ah oui pasqué y en a presque pu en France / [ça fait longtemps que j’ai pas vu de bouvreuils] / y en avait là il avaient leur nid pas loin / i font toujours leu  nid dans des raies d’épine / [à la maison tout ce que j’ai trouvé comme nids / ça été déniché avant qu’ça arrive au bout / des chats / des belettes] / tyé qui ch’est qu’cha / [des chats] / tyé qu’ch’est qu’ ces nids là / [un nid de merles / de mésanges / un nid à ras de terre / tout petit] ah tout pétiot / ch’est / comme des bûnettes / oui / mais comme les cardronnettes dorées ch’est joli / cha s’fait dans les abres qui fleurissent / dans les lilas dans les périers dans tout cha/ les cardonnettes cha s’fait dans les abres fleuris / dans les périers dans les lilas dans tout cha / dans un poummier dans tout cha / y en a iun presque tous les ans là dans le lilas  à Monsieur Jean-Claude / oui / [et les bûnettes tyé qu’ ch’est qu’ cha] / les bûnettes ch’est des p’tits ouésiax gris / i font leur nids dans l’herbe souvent / par terre / dans l’herbe à fauchier tout cha / des p’tits ouésiax gris / [c’est pas des pinsons] / ah non / l’pinchon n’est pas gris d’abord / ch’est les moineaux / les moissons / les moineaux / ah les fi d’garce dé moineaux i moujussent tout / ah oui / les pinchons y en guère n’tout à présent / y en a presque pu / tous les ouésiax à gros bec vous pouvez les élever en cache / tous les ouésiax à gros bec comme / les cardronnettes / les moineaux  les moissons / les pinchons / [les moissons] / ah les fi d’garce de moineaux j’en éleverais pas iun /jé l’tuerais si je l’verrais / i moujussent ma salade / pu rien dans l’courtil / i moujussent tout  les moineaux / y en a une quantité / je n’sais pas d’où qu’ch’est ch’est sorti tout  cha / oui /  les bouvreuls tout cha / ch’est  des  ouésiax à gros bec / comme mè / [rire] / un ouésé à gros bec comme cha/ ah non vous savez / faut défendre  la nature maintenant pour tous ces ouesiax là / ch’est vrai mais y en a pu / les bouvreuls tout cha y en n’a pu / ch’est rare / tyi qui tue tout cha étout /toutes les engrais qu’i foutent dans les pièches / i disent qu’i faut défendre la nature ch’est ieux qui la tuent / [alors là je suis bien d’accord] / ch’est pas vrai / ch’est ieux qui tuent la nature avec toutes les saloperies qu’i foutent / mais même dans les raies y mettent de tyé pour  brûler les bissons / avec un jet / créyous qu’ les ouéssiax qui sont là / i sont morts t’t’ à l’heure / j’sieus pas pour cha / dame / non / [Dimanche j’ai été dans la Manche / à Flamanville / on faisait une fête pour protester contre les usines atomiques / pour protéger la nature aussi /] / vous avez  biau galoper pour tout cha / vous n’arriverez jamais / [si peut-être un peu / si on est nombreux à dire ça] / ah oui / pasqué / moi j’admets pas cha/ ch’est vrai autrefois y avait bié pu d’tyé dans la nature qu’i  y a à présent / à présent y a des ouésiax qui sont nuisibles / ah / les merles tout cha / ch’est utile un merle / [ça siffle un merle] / ah oui ça siffle bien / faut apprendre à siffler aussi/ faut qu’i y ait tyéqu’un à siffler auprès d’leu nid / d’abord vous avez entendu dans la nature / si vous entendez un mêle chanter, la mêlesse couve / [la quoi] / la mêlesse è couve / sa femme / [rire] / au printemps au mois d’Mars na /au mois d’Avri/ y a déjà des mèles dé Mars / et ben / l’mâle  mêle i est dans un abre / i yi fait des romances /abominables / vous avez entendu  quand même et  ben la mêlesse couve /